• LPO : Trop tard… pour l’outarde ?

  • Rencontre avec son président

    Allain Bougrain-Dubourg, charismatique présentateur de l’émission animalière Animalia et un rien gaffeur est le président de la LPO. Aujourd’hui on se souvient plus de ses échauffourées avec gendarmes et chasseurs, pour protéger tourterelles et autres migrateurs. C’est bien mal connaître l’homme calme et attentif aux autres. Souvent entre deux trains, pour honorer les multiples demandes, pour ne pas déplaire. Toujours à l’écoute d’un reporteur animalier ou concentré lorsqu’on lui présente une nouvelle technique qui permet d’améliorer les images faites sur le monde animal. L’animateur s’est tu, mais le militant est toujours présent pour vous rappeler les missions en cours.

    Où est passée l’Outarde canepotière ?

    L’outarde canepetière est l’oiseau qui a montré le déclin le plus spectaculaire en France : moins 90% depuis ces 30 dernières années. La population d’outardes, autrefois forte de milliers d’oiseaux (presque 7000 en 1980), est maintenant au bord de l’extinction avec seulement 1 500 individus en 2004. La LPO mène des actions de conservation de l’outarde depuis les années 90 : treize zones de protection spéciale ont été désignées (elles couvrent 194 000 ha) dans un premier programme. Deuxième programme : renforcer les populations d’outardes en constituant un élevage conservatoire d’outardes pour la reproduction en captivité (30 couples).

    Lpo, 3 lettres, « mille » missions

    La Ligue pour la Protection des Oiseaux oeuvre pour la protection des oiseaux et leur écosystème dont ils dépendent et, en particulier, la faune et la flore qui y sont associées, et plus globalement la biodiversité. Pourquoi tant d’affection pour ces oiseaux si souvent invisibles ? Par leurs migrations, ils relient les hommes et leurs cultures. Ils remplissent des fonctions vitales dans le fonctionnement des écosystèmes et constituent d’excellents indicateurs de l’état de santé de notre environnement. Enfin, ils sont de formidables ambassadeurs de la protection de la nature parce qu’ils sont source d’émerveillement et de plaisir à partager avec les enfants et les autres en général.

    Un refuge lpo dans votre jardin

    C’est possible.

    Je conserve tous mes droits sur ma propriété. Mais je m’engage à protéger les oiseaux en assurant la tranquillité des lieux (nichoirs, points d’eau, mangeoires,…) et en offrant un milieu favorable (plantation d’arbre, jardinage écologique, coin « d’herbes folles »,…).

    Pour prendre votre propre envol : Ligue de Protection des Oiseaux

  • Commentaires sur l'article :


Soutenez-nous ::  Contactez-nous ::  lien vers site spip ::  lien vers flux rss ::  connexion
Mentions légales - Copyright © 2008 Nouveaux-Mondes Tous droits réservés.